Résistons : réparons !

Publié par Damien Ravé - Le 18 Nov 2014 - 16h11

Il y a des chiffres qui donnent espoir. Par exemple 25000 : c'est le nombre record de visiteurs sur notre site lundi dernier suite à un passage dans Capital (M6). Ou encore 10000, le nombre de fans que nous venons tout juste d'atteindre sur notre page Facebook. On pourrait aussi parler des 2 millions de visiteurs uniques qui sont venus fréquenter notre site depuis sa création.

Résistons : réparons !

On peut aussi se réjouir que la réparation soit à la mode dans les médias, avec tout un tas d'articles qui parlent de nous ; d'émissions de radio qui nous ont donné la parole, ou encore des innombrables sujets sur les Repair Cafés. A vue de nez on pourrait croire que la réparation est une valeur en hausse.

Le problème, c'est qu'un phénomène de mode, ça ne dure pas. Et si l'on regarde les courbes d'un peu plus loin, on se rend compte que la tendance générale est plutôt à la baisse :

On constate que de moins en moins de personnes cherchent le mot réparation sur Internet. A cette courbe on pourrait superposer celle des fermetures d'entreprises de réparation qui disparaissent de la circulation depuis une vingtaine d'années.

Qu'est-ce que ça veut dire ? Au moins deux choses :

  1. Que les français réparent de moins en moins : ils rachètent, jettent et polluent de plus en plus (notamment pour l'électronique)
  2. Que si vous cherchez à réparer, vous faites partie du petit village qui résiste encore et toujours à l'envahisseur (la surconsommation).

Faut-il abandonner et baisser les bras ? Peut-être pas. Si vous regardez la courbe plus haut, vous verrez que la chute s'est stabilisée depuis 2011. Pour repartir à la hausse ? Et si on changeait la donne ? Et si nous étions devenus assez nombreux pour faire évoluer les mentalités ?

A vous de jouer 

Il y a beaucoup de façons d'agir pour changer les choses :

  • toujours essayer de réparer : lorsqu'un appareil vous lâche, n'en rachetez pas avant d'avoir ouvert le capot et jeté un oeil. Parfois la réparation tient à peu de choses.
  • mobilisez vos proches : ne laissez pas vos parents, amis et collègues commettre un crime écologique en jetant leur cafetière bouchée ou leur téléphone dont la vitre est brisée. Aidez-les ; envoyez-les sur un site de dépannage ou trouvez-leur des pièces détachées.
  • organisez des Cafés-Réparation : réunissez des bricoleurs et faites une fête de la réparation. Ces événements se multiplient en France et en Belgique. Le site RepairCafe.org vous donne toutes les infos pour monter votre événement, et tenez-nous informés : nous en ferons la publicité.
  • achetez des produits durables et réparables : vous pouvez déjà trouver quelques produits solides sur notre base de données ProduitsDurables.fr, mais nous avons besoin de vos avis pour compléter la liste !
  • apprenez : prenez des cours avec votre oncle bricoleur, achetez un livre pour apprendre à tout réparer (par exemple dans notre boutique réparation) ; ou apprenez sur le tas. Le plus dur c'est d'essayer !

Il ne tient à qu'à nous de changer la tendance. Réparer, c'est résister. Alors, à vos tournevis !

Commentaires