Interphone - si un des voisins n'a pas bien raccroché son interphone, le reste de voisins ne peuvent pas s'en servir

Question posée par fina melgar 1 pt Le 05 Oct 2016 - 10h57 —

nos appareils sont en bon état! le problème se pose quand il y a un mal accroché , aucun autre ne fonctionne

Bonsoir, comment voulez-vous que l'on vous aide sans aucune marque, références, photos ou quoi que ce soit !!! Il existe des centaines de modèles !!! Ayez un peu de considération pour ceux qui répondent en leur donnant le maximum d'infos.
PAS D'INFO = PAS DE SOLUTION
omega7 27223 pts le 06 oct 2016 - 21h50

Bonjour.
C'est un problème que j'ai rencontré des centaines de fois.
Votre installation a été réalisée avec des appareils "sans secret de conversation", ce qui fait que lorsqu'un appareil est décroché ou cassé; il est alimenté alors que l'amplificateur n'est pas capable d'alimenter 2 postes.
Dans le cas d'un second poste appelé, les conversations sont très faibles.
En général, ça n'est pas un poste décroché mais le couvercle du boitier dont les pattes supérieures sont cassées et qui ne tient que par la vis du bas.
Il faut repérer le poste incriminé en sonnant chez chacun et le son de la sonnerie en retour permettra de le localiser (peut-être).
Pour éviter que cela se reproduise il faut faire appel à un installateur car il faudra modifier le câblage de la platine, de la colonne montante et installer, dans chaque poste, un circuit de "secret de conversation.
Si besoin recontactez nous (ou moi) avec une photo de votre poste ouvert.
yannick77 6458 pts le 07 oct 2016 - 18h25

Nous avons eu un problème dans notre immeuble vis-à-vis des secrets de conversations qu'un professionnel a dû changer sur l'interphone commun de l'immeuble : quand mon voisin était au téléphone (fixe) de son domicile, "toute la ville" entendait ses conversations via l'interphone extérieur ce qui a fait de notre immeuble un lieu hanté (Rires)...Quelle expression magnifique " secrets de conversation" pour une pièce électrique d'interphone!!! Angie42* 2 pts le 11 jan - 00h45

Répondre/Commenter